Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka: Sommaire 

 

Lire le rapport complet ici (une version anglais seulement) 

Au cours des dix dernières années, des communautés partout au Canada et aux États-Unis ont connu une forte croissance des taux de morbidité et de mortalité liés à la consommation problématique d’opioïdes. La région de Simcoe Muskoka a été particulièrement touchée par cette crise. Les taux de visites à l’urgence et de décès dus aux opioïdes sont plus élevés dans cette région comparativement aux moyennes provinciales, et la tendance à la hausse se poursuit.

 

Pour répondre à ce problème, divers secteurs, notamment les organismes de santé, les services policiers, les services d’intervention en cas d’urgence, les services sociaux, et tous les niveaux du gouvernement ont commencé à élaborer des stratégies pour appuyer les communautés locales. Grâce aux travaux entamés par le Bureau de santé du district de Simcoe Muskoka (BSDSM) et le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Simcoe Nord Muskoka, la Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka a été établie en mai 2017 en vue de réunir ces secteurs ainsi que d’autres. Il s’agit d’un effort de collaboration à l’échelle régionale pour s’attaquer à la crise des opioïdes, fondé sur de multiples piliers. Cela comprend des piliers d’intervention, notamment la prévention, le traitement/pratique clinique, la réduction des méfaits, l’application de la loi et la gestion des urgences, ainsi que des piliers fondamentaux, notamment des données, évaluations et expériences vécues.  

 

Les travaux dans le cadre de la Stratégie sont dirigés par un comité directeur global et menés par des groupes de travail en fonction de l’approche des piliers. Le Comité directeur de la Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka a préparé le présent rapport afin d’établir une compréhension commune de la crise des opioïdes et de la nécessité d’une réponse concertée. Le rapport énonce un plan complet visant à assurer une collaboration régionale afin d’aborder ce problème complexe.

 

Divisé en trois parties, le rapport commence par des renseignements contextuels sur la crise des opioïdes et les antécédents de la Stratégie. Cette première partie souligne le besoin de mettre en place une stratégie collaborative en matière d’opioïdes dans la région de Simcoe Muskoka et explique la concordance de cette stratégie avec les approches existantes aux échelons fédéral et provincial. On donne également un aperçu des récents travaux réalisés sous la direction du Cercle de santé autochtone en vue d’élaborer une stratégie relative aux opioïdes menée par des Autochtones. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie indépendante en parallèle à la Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka, et sont essentiels pour éclairer et orienter les travaux de la Stratégie.

 

La deuxième partie décrit le plan d’action de la Stratégie, qui comprend deux piliers fondamentaux et cinq piliers d’intervention. Un des piliers fondamentaux fournit une rétroaction cruciale et des renseignements clés obtenus auprès des personnes ayant une expérience vécue de la consommation d’opioïdes. L’autre pilier fondamental fournit d’importants renseignements et de l’orientation sur les données et évaluations afin d’éclairer l’approche de la Stratégie. Par la suite, les cinq piliers d’intervention sont présentés avec les plans de travail connexes. Pour chaque pilier d’intervention (prévention, traitement/pratique clinique, réduction des méfaits, application de la loi et gestion des urgences), on précise les objectifs ainsi que les activités à court terme (2018) et à long terme (2019-2020) qui seront réalisés dans le cadre de la Stratégie.

 

La troisième et dernière partie donne un aperçu des prochaines étapes et des orientations futures. Cette section décrit comment la Stratégie progressera au cours des trois prochaines années afin de réaliser son plan d’action.

 

Message des coprésidentes

DreLisa Simon et Dre Rebecca Van Iersel, coprésidentes, Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka 

 

Au printemps 2017, un vaste éventail de représentants intéressés du Réseau local d’intégration des services de santé de Simcoe Nord Muskoka, des organismes de santé publique, des communautés autochtones, des services sociaux, des municipalités de palier supérieur, des établissements d’enseignement, des services correctionnels, des services d’incendie, des services paramédicaux et des services d’application de la loi se sont réunis dans le but commun de travailler ensemble et en profondeur pour s’attaquer à la crise des opioïdes dans la région de Simcoe Muskoka. Étant donné le caractère urgent du problème et que nous pouvons accomplir beaucoup plus ensemble que séparément, les organismes se sont engagés à collaborer afin de mettre en place une stratégie relative aux opioïdes 

 

Maintenant, après un an, nous avons le plaisir de présenter ce rapport aux communautés et à nos partenaires. Il vise à donner un sens commun du contexte et de la nécessité d’entreprendre ces travaux, et à décrire les plans d’action exhaustifs qui ont été établis par la suite. La majorité de ces travaux sont déjà en cours, et les autres travaux seront menés dans les prochaines années.

 

Le fardeau créé par le mésusage des opioïdes dans la région de Simcoe Muskoka et par les dépendances et les surdoses liées constituent un problème prioritaire. Cela se reflète dans les taux de visites à l’urgence et de décès liés aux opioïdes dans la région, qui sont bien au-delà des moyennes provinciales et qui continuent de monter en flèche. Tous les secteurs qui contribuent à ces travaux ont constaté l’importante augmentation des méfaits liés aux opioïdes au cours des dernières années. Nous entendons régulièrement les commentaires des personnes ayant des expériences vécues relativement à la consommation d’opioïdes, de leurs familles et amis ainsi que des membres préoccupés de la communauté concernant la portée de l’impact de la crise des opioïdes dans notre région.

 

Les causes du problème sont complexes. Les opioïdes illicites et les dépendances à ces dernières font partie de la société depuis des siècles. L’ampleur du problème actuel a été intensifiée en raison de la prévalence des opioïdes d’ordonnance au cours des dernières décennies, jumelée à l’introduction plus récente des opioïdes synthétiques, comme le fentanyl, dans le marché des drogues illicites. Parmi les facteurs qui contribuent à ce problème profondément ancré, mentionnons les traumatismes subis durant l’enfance, les déterminants sociaux de la santé, les attentes sociales concernant la gestion des douleurs chroniques, l’expérience des soins de santé des personnes souffrant de douleurs et de dépendances et le caractère inadéquat des ressources disponibles pour gérer ces conditions, les perceptions et stigmatisations entourant les dépendances, ainsi que les approches en matière de politiques et d’application de la loi à l’égard de la toxicomanie.

 

La complexité et l’ampleur de ce problème exigent une réponse multisectorielle. Nous avons organisé la Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka en fonction d’une stratégie antidrogue traditionnelle à quatre piliers – la prévention, le traitement, la réduction des méfaits et l’application de la loi – en ajoutant la gestion des urgences. La Stratégie est éclairée par des données solides et par la perspective des personnes ayant une expérience vécue de la consommation d’opioïdes. Cette approche à plusieurs volets concorde bien avec les stratégies fédérales et provinciales en matière d’opioïdes et nous sommes d’avis qu’elle jette les bases pour une réponse à l’échelle locale équilibrée et bien pensée.

 

Bien que ce problème semble parfois insurmontable, nous sommes encouragées non seulement par les efforts continus de tous ceux qui contribuent aux travaux et qui s’efforcent de changer les choses, mais aussi par les réalisations au cours du processus. Nous espérons que la Stratégie relative aux opioïdes de Simcoe Muskoka continuera de faire progresser la vision de réduire considérablement les méfaits liés aux opioïdes dans nos communautés.