Groupe consultatif de patients, familles et soignants de SNM

La rétroaction des fournisseurs de services de santé et des patients est un élément moteur clé du changement systémique et contribue à peaufiner la mise en œuvre du travail provincial à l’échelle locale. En 2015, le RLISS de Simcoe Nord Muskoka a établi un comité consultatif des patients et des familles (CCPF) pour permettre aux membres de la communauté de dialoguer entre eux et d’ultérieurement conseiller le RLISS sur des questions touchant les buts et les objectifs du système de santé. Les membres de ce comité offrent des conseils systémiques pour appuyer la planification. Ils fournissent au personnel du RLISS et au conseil d’administration une rétroaction et une perspective importantes en tant que résidents de la communauté, clients et soignants ayant une variété d’expériences au sein du système de soins de santé local. 

 

Le RLISS de Simcoe Nord Muskoka a ratifié le nouveau mandat (anglais seulement) du Comité consultatif des patients et des familles. 

 

Si vous êtes intéressé ou si une personne que vous connaissez est intéressée à faire partie du Groupe consultatif, veuillez consulter notre page Restez informés, participez afin d’obtenir plus de renseignements.


Janet Doering (Orillia)
 

Après une carrière dans le domaine des politiques et de la planification de la santé provinciale, Janet Doering a travaillé comme directrice principale pendant 12 ans dans le secteur de la santé communautaire, se concentrant sur l’amélioration de la qualité, la gestion du rendement et les contrats avec les fournisseurs de services. À la retraite, elle et son époux ont déménagé de Burlington à Oro Medonte, près d’Orillia. Elle s’est ensuite engagée au sein de la Fédération canadienne des femmes diplômées des universités et de l’association Mariposa PROBUS. En 2013, son père, qui était en fin de vie, est venu habiter avec elle. Pendant un an, il a reçu des services de nombreux fournisseurs de services locaux et d’un médecin en soins palliatifs de la région. Même si cela a été éprouvant pour elle et sa famille, ils sont reconnaissants de la grande qualité des soins que son père a reçus dans cette communauté. Cette expérience a encouragé Mme Doering à se joindre au Comité consultatif de la région en 2015. Depuis, elle a également siégé à trois comités provinciaux qui se penchent sur les questions touchant les patients et les soignants. Janet Doering croit que les petites communautés sont bien placées pour offrir des soins adaptés aux besoins des patients et centrés sur ceux‑ci en raison des relations solides qui existent entre les patients et les fournisseurs de services de santé. Elle espère que Simcoe Nord Muskoka pourra tirer parti de cet avantage grâce à une forte représentation des patients et des fournisseurs de soins aux tables de décision. 

Deborah Clyne (Tiny Township)
 

Après 25 années de succès dans le secteur des ventes et de l’administration, Deborah a passé les 15 dernières années à jouer un rôle actif dans sa communauté, tout en poursuivant des études de premier cycle en sociologie et des études de cycles supérieurs en sciences sociales. Elle s’adonne aux nombreuses activités de plein air qu’offre Simcoe Nord, en plus d’être adepte du motocyclisme. Les ressources et les services en matière de santé mentale font partie intégrante du bien-être général de Deborah. Ayant vécu des problèmes de santé mentale sur le plan personnel et familial, Deborah s’intéresse surtout aux soutiens locaux et à la gestion de la santé mentale au sein du système de services de santé mentale actuel. Elle siège présentement au Comité d’accessibilité du canton de Tiny et est membre du conseil d’administration de Community Reach. Elle est aussi membre de l’ancien Comité directeur sur les soins de santé des citoyens de Simcoe Nord.

Suzanne Fraser (Penetanguishene)
  Suzanne Fraser a pris sa retraite après une belle carrière de 40 ans à titre d’infirmière autorisée. Le point culminant de sa carrière a été de recevoir un prix décerné par le gouvernement de l’Ontario dans le cadre du Salon de l’innovation en soins de santé 2010, dans la catégorie Améliorer la capacité à se centrer sur les besoins des patients et des résidents. Suzanne Fraser perçoit les soins centrés sur le patient comme un modèle de soins qui encourage les patients et clients à se renseigner sur leur santé et leur donne les outils dont ils ont besoin pour prendre des décisions concernant leur propre plan de soins. Elle mise sur son expérience professionnelle et personnelle du système de soins de santé. Mme Fraser est métisse, bilingue, mariée depuis 47 ans, mère de deux enfants et grand‑mère de trois petits-enfants. Malheureusement, elle et son époux ont perdu leur fille il y a plusieurs années, lorsque celle‑ci a succombé à une leucémie aiguë. À l’époque, leur fille avait 35 ans, était mariée et mère d’une fillette de 5 ans. En raison des difficultés auxquelles leur gendre doit lui‑même faire face, Suzanne Fraser et son époux s’occupent maintenant à la fois de leur petite‑fille et de leur gendre. Mme Fraser s’est jointe au Comité consultatif pour continuer de jouer un rôle dans le système de soins de santé en constante évolution. Elle a l’intention de continuer à plaider en faveur de soins centrés sur le patient et à promouvoir des approches holistiques en matière de soins de santé.
Barb Horne (Orillia)

 

Barb Horne a travaillé en pratique privée à titre d’hygiéniste dentaire autorisée en dentisterie restauratrice pendant plus de 30 ans et elle enseigne à temps partiel au Collège Georgian depuis plus de 20 ans. Fière mère de deux enfants, Mme Horne est passionnée par le bénévolat. Au cours des cinq dernières années, elle a accompagné des étudiants en République dominicaine dans le cadre d’une mission interprofessionnelle de santé et de bien‑être, et elle entraîne des athlètes pour les Jeux olympiques spéciaux depuis 2010. Elle s’est jointe au Comité consultatif parce qu’elle a déjà été soignante et aimerait stimuler des changements et améliorer la qualité de l’expérience des soins à domicile et en milieu communautaire, des organismes de services communautaires de soutien, des hôpitaux, des soins de longue durée et des soins primaires. Barb Horne croit aux soins dirigés par le patient et à l’amélioration du rôle de la famille en tant que partenaire de soins. Elle aimerait se faire la porte‑parole de l’amélioration, surtout pour les personnes qui n’ont pas de soutien familial. Mme Horne est enthousiaste à l’idée d’apporter ses idées sur des questions telles que l’offre d’un accès rapide aux ressources de santé, l’éducation des patients sur les plans de soins personnels et les stratégies pour répondre aux besoins d’une population vieillissante.

Sheila Koss (Creemore)
  Après avoir servi dans les Forces canadiennes pendant 20 ans, Sheila Koss s’est dirigée vers la pratique dentaire privée, où elle a fait carrière pendant 35 ans à titre d’hygiéniste dentaire dans divers milieux. Plus récemment, elle a pris sa retraite de son poste d’enseignante dans le programme d’hygiène dentaire du Collège Georgian. Elle y donnait un cours sur les politiques et la défense des droits en matière de santé. Selon elle, il s’agit de sujets importants avec lesquels les fournisseurs de soins de santé doivent être familiers, peu importe leur milieu de pratique. Sheila Koss estime qu’à mesure que le système de soins de santé continue d’évoluer, la participation des patients et des fournisseurs de soins est essentielle pour assurer des services de santé équitables, responsables sur le plan financier et accessibles. Grâce à son expérience de l’interaction avec divers professionnels de la santé et à sa solide compréhension des politiques et de la défense des droits, Mme Koss est bien placée pour prêter sa voix à la promotion et à l’amélioration des services assurant la prestation de soins de santé à Simcoe Nord Muskoka.
Diane Ouimet-Schryver (Midland)
  Pendant 34 ans, Diane Ouimet-Schryver a travaillé en technologie de l’information à la Financière Sun Life. Elle est mariée depuis 40 ans, et elle aime la voile, le conditionnement physique, le ski de fond, le tricot et la photographie. Elle est aussi une ardente défenseure des soins de santé locaux et met ses connaissances au service du Comité consultatif des patients et des familles du Réseau local d’intégration des services de santé de Simcoe Nord Muskoka dans le but d’améliorer davantage les services de soins de santé dans sa communauté et dans d’autres communautés de la région. Mme Ouimet-Schryver prend les histoires de patients qu’elle entend dans sa communauté et les partage avec des professionnels de la santé qui pourraient être en mesure d’aider les gens qui en ont besoin. Elle cherche à mieux comprendre les lacunes dans les services de soins de santé afin d’aider les gens à s’orienter dans le système de façon plus efficace. Mme Ouimet-Schryver est déterminée à améliorer les services de soins de santé à l’échelle locale et à aider les gens à accéder aux services plus près de chez eux. Elle siège également au Comité de la qualité et au Comité consultatif de l’Hôpital général de la baie Georgienne.

Elizabeth (Liz) Rice (Gravenhurst)
 

Liz Rice s’appuie sur plus de 25 années d’expérience dans le domaine des soins de santé dans la région de Muskoka. Elle croit que les soins centrés sur le patient consistent à écouter les patients et à les faire participer à tous les aspects de leurs soins, à établir un plan de soins de santé, à célébrer le bien‑être des patients, à apprendre des difficultés, et à reconnaître que tout le monde est unique et qu’il n’existe donc pas de solution universelle. Mme Rice s’est jointe au Comité consultatif afin de travailler à l’élaboration d’une façon plus efficace, simplifiée, complète, praticable et financièrement viable d’offrir des soins de santé à l’échelle locale, sujet qui l’intéresse vivement. Elle espère que sa participation lui permettra de mieux connaître le rôle du Réseau local d’intégration des services de santé, notamment en ce qui a trait à la prestation des services de soins de santé dans la région. Le but de Liz Rice consiste à représenter les membres de sa communauté et à faire valoir leurs préoccupations dans le cadre de discussions approfondies sur la façon dont les choses pourraient être améliorées.  

Cyndi Rowntree (Waubaushene)
Cyndi Rowntree
Cyndi Rowntree est devenue membre du Comité consultatif en raison de son rôle au sein d’un organisme de santé mentale. Elle est à l’écoute de ses clients et s’appuie sur leurs expériences pour réclamer des améliorations dans le système. Elle croit qu’il est important que les utilisateurs du système de soins de santé soient entendus par les planificateurs lorsque des décisions sont prises concernant les soins que les gens reçoivent. Elle apporte au groupe les riches expériences des gens avec qui elle travaille tous les jours, ainsi que sa propre expérience vécue, afin d’aider à changer les choses. Pour elle, les soins centrés sur le patient sont des services qui sont fournis tout en prenant en considération l’expérience du patient. Les soins centrés sur le patient sont conçus en tenant compte de l’avis de la personne qui reçoit les services et de l’opinion des cliniciens qui travaillent en collaboration avec elle, dans le but d’obtenir les meilleurs résultats possible.

Marilyne Ziegler (Thornton)

Marilyne Zieglerest agente de recherche au département de psychologie de l’Université de Toronto. Elle est titulaire d’un baccalauréat en biologie et en psychologie et d’une maîtrise en neurosciences. Elle s’intéresse aux changements d’ordre neurologique qui surviennent avec l’âge. Dans le cadre de son travail à l’Université, elle étudie depuis plus de 25 ans la mémoire et le vieillissement. Il y a plusieurs années, sa mère, qui souffrait de démence mixte, de la maladie d’Alzheimer et de démence vasculaire, a emménagé avec elle. Avec l’aide de l’ancien CASC et de préposés aux services de soutien à la personne (PSSP), la mère de Mme Ziegler a pu rester à la maison et Mme Ziegler a pu continuer de travailler. Ultérieurement, la mère de Mme Ziegler a été placée dans une résidence pour personnes âgées et a continué de recevoir de l’aide de l’ancien CASC et des soins de PSSP pour assurer sa sécurité pendant que la démence progressait. Mme Ziegler est devenue membre du Comité consultatif, motivée par l’expérience qu’a vécue sa mère. Elle est particulièrement enthousiaste à l’égard de la nouvelle stratégie en matière de démence de la province et a bon espoir que celle-ci aidera à résorber la pénurie de PSSP qui s’occupent de patients atteints de démence dans la région.

Initiatives appuyées individuellement par des membres du Groupe consultatif de patients, familles et soignants